Page d'Accueil Histoire Le Château de Ville et Son Histoire

Le Château de Ville et Son Histoire

Le premier château connu devait être situé au lieudit "Le Vieux Château" près du croisement des rues du château et de la rue de l'archerie. il ne reste que des souterrains qui furent rebouchés lorsque la route de Passel a été construite au 19ème siècle.

 

Ce château fut habité par la famille "de Ville" du 12éme au 14ème siècle. Ses membres les plus connus sont Florent de Ville qui a combattu dans l'armée de Simon de Montfort et Jean de Ville sui à sa mort, légua des terres qu'il possédait à Nouvion le Comte dans l'Aisne aux pauvres de Ville. Le Centre Communal d'Action Sociale de Ville est toujours propriétaire de ces terre qu'il lous et dont il touche les fermages.

 

 

 

 

 

 

Par alliance, la seigneurie de Ville passa aux familles Cramailles, Gaucourt, La Rozière puis aux sires de Roguee. C'est Antoine de Roguée, gouverneur de Noyon au temps de la ligue qui fit bâtir un château de style Henri II à l'emplacement du château actuel.

En 1649, la seigneurie de Ville fût vendue à Charles de Lancy, seigneur de Ribécourt, qui la revendit le 28 Août 1680 à robert Le Féron de Compiègne au prix de 56000 Livres. Parmi les Le Féron les plus connus, un ancêtre, Robert, était à la bataille de Bouvines avec les milices Compiègnoises à cheval. Un autre, Jean, hébergea Jeanne d'Arc et témoigna à son procès de réhabilitation. Jusqu'à la révolution, trois générations de Le Féron se succédèrent à Ville : Louis, Louis François et Augustin Louis Nicolas.

A la révolution, le 7 février 1790, Augustin Louis Le Féron, Ecuyer Chevalier de l'ordre Royal et Militaire de Saint Louis, capitaine de cavalerie, ancien sous-brigadier des Mousquetaires, devient le premier maire de Ville à l'êge de 65 ans. Ses fils, Nicolas François et Pierre François prendront le commandement de la Garde Nationale de Ville de 1815 à 1831. Nicolas François mourut au combat en 1794. Quand à Pierre François, il sera élu, lui aussi, maire de Ville de 1815 à 1831.

 

Plus tard, le château qui tombait en ruine échut à Octavie Le Féron qui épousa en 1837, Louis Edourd Sézille de Biarre, maire de Noyon. Ils firent construire à l'emplacement du précèdent, un château très confortable pour l'époque (1840) constitué d'un corp de logis et de 2 ailes symétriques.

Leur fils  Octave Sézille de Biarre, mort à Sedan pendanbt la guerre de 1870, laissa le château à sa fille Claire, qui épousa Henri de Beauquesne, originaire du Sud Ouest de la France, en 1867. Le château devînt ensuite la propriété de Marie de Beauquesne,leur fille, qui épousa en 1893 François de Villemejane, officier d'artillerie nommé Général en 1910.

En 1914, au début de l'occupation allememande, le général allemand qui s'était installé au château avec son Etat-Major, fit venir un camion pour déménager le mobilier, les tableaux et tout ce qi'il avait trouvé à son goût dans le château et les fit expédier chez lui. Au début de 1917, avant que les allemenads ne se retirent sur la ligne Hindenburg, libérant ainsi Noyon et les environs, le château fut éventré à coup de bélier, le contenu de la bibliothèque jeté dans la mare et les arberes fruitiers fûrnet coupés (voir photo ci dessous)

 

 

 

En 1918, lors de la dernière grande offensive allemande pendant la bataille du Mont Renaud, les français avaient des châlits dans la cave de l'aile gauche pour s'y reposer entre deux attaques. A la fin de la guerre, il ne restait que des ruines. Il en était de même de la ferme quile jouxtait et qui était constituée de bâtiments en pierres de taille avec des arcades entourant une cour au milieu de laquelle s'élevait un colombier hexagonal.
 
La reconstructionh demanda plus de 10 ans. Le château fu rebâti sur le plan de l'ancien. Cependant l'aile gauche ne fut pas reconstruite, les dommages de guerre étant épuisés. En 1939, quand la guerre fut déclarée, le 110ième Régiment d'Infanterie de Lille vint cantonner à Ville et dans ses environs. Les officiers furent logé au château. Ils partirent avant l'offensive allemande de Mai 1940.
 
Vers la fin de la guerre, en 1943, il y eut une bataille aérienne au dessus de Ville entre des avions Canadiens et Allemeands. un des avions allemand prit feu et tomba sur une partie du toit de la ferme et explosa. Le pilote avait sauté en parachute et la police allemeande le récupéra à la ferme des usages.
 
Après la mort du général Villemejane, le château devint la propriété de sa fille, Renée qui épousa en 1934, Pierre Montembault. Depuis le décès de Mme Montembault, en 1999, il appartient à l'une de ses filles, Catherine épouse de Daniel Gimaret.

Mis à jour ( Vendredi, 16 Octobre 2009 13:26 )

Visiteurs
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui358
mod_vvisit_counterHier284
mod_vvisit_counterCette Semaine1265
mod_vvisit_counterLa Semaine Dernière2498
mod_vvisit_counterCe mois4451
mod_vvisit_counterLe mois Dernier4840
mod_vvisit_counterTotalité842926
Qui est en ligne
Nous avons 37 invités en ligne